Varela se développe pour partager et fédérer

No comments yet

Varela se développe
pour partager et fédérer

L’entreprise commercialise des radiateurs design. L’ouverture de nouveaux locaux sur la zone des Grandes Bruyères se veut un outil de communication et d’ouverture vers l’industrie locale.

radiateur design« Moi, je serais heureuse que Romo soit une ville connue à l’autre bout du monde. » La phrase a de quoi surprendre, mais après un long entretien avec la directrice générale on comprend mieux ce qui anime cette chef d’entreprise dynamique, débordante d’idées et de vitalité. Elle qui a commencé à imaginer des radiateurs aux formes révolutionnaires dans son sous-sol, n’a pas sa langue dans sa poche et elle a surmonté toutes les embûches qui compliquent la vie de ceux qui entreprennent : « mon père était Espagnol, il m’a dit : j’ai pu construire une maison sans savoir lire le L’entreprise commercialise des radiateurs design. L’ouverture de nouveaux locaux sur la zone des Grandes Bruyères se veut un outil de communication et d’ouverture vers l’industrie locale. français, toi tu sais lire tu dois en construire deux. » Des formules – pour démontrer qu’armé d’une volonté hors du commun on peut renverser des montagnes et se relever des mauvais coups – la patronne de Varela Design en regorge. Installée sur la zone des Grandes Bruyères depuis 2004-2005, Varela vient d’emménager dans de nouveaux locaux flambant neufs. Grande nouveauté dans cette nouvelle structure, la présence d’une salle d’exposition de 300 m². Showroom destiné à présenter la gamme de radiateurs aux designs variés, mais pas seulement : « je veux mettre cette espace à disposition de tous ceux qui veulent promouvoir leur savoir-faire, il faut mélanger les genres.radiateur design2

Organiser des évènementiels,
multiplier les expositions : l’objectif est de fédérer tous les métiers liés aux arts appliqués. Je veux partager et aider les autres à se faire connaître. »
Pour Nathalie Varela qui a créé l’association des arts appliqués, l’ouverture de sa nouvelle structure n’est qu’une étape : « j’ai dans l’idée de faire de Romorantin une sorte de capitale dans le domaine en y installant une cité des arts appliqués. Le dossier est prêt, mais je sais que les obstacles sont encore nombreux », concède cette passionnée, prête à relever ce nouveau défi.

Sous-traitance locale
Varela Design qui travaille en grande majorité avec des architectes conçoit des radiateurs aux designs improbables, mais ne possède pas d’unité de fabrication. « Ce sont les entreprises locales qui sont mises à contribution » précise la chef d’entreprise. « Je fais en sorte de tout faire fabriquer sur place, jusqu’au carton d’emballage et le rouleau de scotch. »

equipe

Dix employés
Une dizaine de personnes sont employées chez Varela Design. Commerciaux, comptables, informaticiens, « je travaille essentiellement à distance » dit la patronne, s’affairent pour que Varela continue à occuper le poste de leader sur le marché français. Aéroports de Paris, hôtels K2, GDF-Suez, etc. sont équipés de radiateurs imaginés à Romorantin.

Multi-investissements
En plus de son statut de chef d’entreprise accompagné du souci d’entraîner d’autres artisans et PME dans son sillage, Nathalie Varela est impliquée dans divers organismes. CGPME, GEAR, CAPEB, CLEE, Romorantin Entreprises, autant de collaborations qui rendent la vie de la romorantinaise d’adoption trépidante.

source Romo Dialogues – Juin 2015 – Numéro 58 pdf (page 20): http://www.romorantin.com/

ouverture le 13 septembre 

image_pdftéléchargez cette page en pdfimage_printimprimez cette page
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *